mercredi 22 mai 2013

XBOX one : le revers de la médaille

Logo Microsoft
 Moins de 24h après la conférence de Microsoft sur sa nouvelle console : la XBOX one, les rumeurs sont au beau fixe pour le plaisir du grand M, mais pas pour les gamers ! Explication...

- Tout d’abord, sachez que le Kinect devra obligatoirement être branché pour jouer, et c'est confirmé par Harvey Eagle directeur marketing de xbox uk :
"Kinect doit être connecté à la XBOX One dans tous les cas, oui"
 Le périphérique étant vendu dans le pack, cela ne posera pas de souci, à moins que celui-ci ne tombe en panne...

- La XBOX one ne sera pas rétro compatible,confirme également Mark Whitten, directeur général de Xbox live :
"Le système est basé sur une architecture différente, ce qui fait que la rétrocompatibilité ne fonctionnait pas vraiment."
 Et cela  sera valable pour les jeux 360 physiques, mais aussi les dématérialisés. Dites adieu à vos achats... (que vous pourrez surement racheter plus tard ^^)


- Sur le jeu d'occasion Phil Harrison, vice-président de Microsoft, à révélé à nos confrères de Wired ces quelques détails...

 L'installation des jeux sera obligatoire et accompagnée d'un code (voilà pourquoi EA a stoppé son pass online...) sur le Disque dur de 500 Go, le jeu n'aura plus besoin du CD pour fonctionner et sera lié à votre compte, mais ne vous inquiétez pas, car Microsoft à dit :

"Nous concevrons la XBOX one pour autoriser les clients à échanger et revendre leurs jeux. Nous vous donnerons plus de détails plus tard."
 Et voilà la solution miracle à un problème qu'ils ont eux même créé, en cas de revente d'un jeu, l'acheteur pourra racheter le code moyennant une taxe... De sa valeur initiale !
 Ne vous inquiètez pas, Microsoft assure, ils travaileraient sur une solution permettant de revendre les jeux d'occasion online avec sûrement une taxe plus légére.

- Pour le prêt de jeux, vous devrez rentrer votre compte chez vos amis pour jouer avec eux, mais si vous leur laissez le jeu et que vous vous reconnectez chez vous, il devrons s'aquitter de la taxe.

Notre analyse :
  • A l'heure où les consommateurs commencent à se lasser des systèmes fermés façon Apple, Microsoft décide d'y foncer tête baissée.
  • La firme ne veut pas tuer le marché de l'occasion... Elle voudrait le récupérer.
    En effet, leur "solution" de revente en ligne de jeux d'occasion et de taxe semble vouloir surtaxer les acheteurs qui dépenseraient leur argent en dehors de leur cicuit.
Conclusion : Sacré tuile ! Et vous, qu'en pensez vous ?