mercredi 29 mai 2013

Microsoft : "Les joueurs achèteraient tout, dont la Xbox One"

Tout le monde a son "petit quelque chose" contre la Xbox One en ce moment. Et c'est surtout à cause de l'attitude très fermée de Microsoft que vient cette lassitude. On vous en ressert un verre pour l'occasion !

 Un des représentants de la société, Phil Spencer, n'est pas du tout inquiet face à cette vague de mécontentement. Pour lui, vous, nous, moi, les joueurs achèteront ce que Microsoft mettra sur le marché, parce que c'est ce que vous, nous, moi, les joueurs font.

 Phil Spencer :
« Nous pensons que si tout ce que vous voulez, ce sont des jeux, vous viendrez toujours nous chercher. » 
a-t-il déclaré dédaigneusement à nos confrères d'OXM.
« Les joueurs hardcore achèteront tout, ils achèteront toutes les consoles. La plupart des gens n'achètent qu'une machine et si vous pensez à ce que pourrait être cette machine, vous pensez à celle tout-en-un, qui fournit les meilleurs jeux, chaînes de télé et des divertissements qui seront vraiment uniques. » Continue Spencer.

microsoft : phil spencer
Phil Spencer
 Globalement, le message est clair : Microsoft ne pense pas que c'était si important que ça de montrer des jeux lors de la conférence du 21 mai parce que la communauté des joueurs est déjà considérée comme acquise. Ils devaient ici montrer la Xbox One a un tout autre genre de consommateurs, qui serait intéressé par cette console, ceux qui ne sont pas considérés comme... dominés.
 « Nous allons continuer à innover, à proposer de nouvelles expériences et le faire de mieux en mieux chaque année, » dit-il, « (...) Maintenant, nous voyons la moitié de la consommation faite de la Xbox provenant d'applications et autres divertissements. Cette histoire va continuer à évoluer et s'améliorer au fil du temps. »
 Et pourtant les déclarations concernant la Xbox One n'ont pas conquis cette communauté qui semble pourtant acquise selon les dires de Microsoft  Entre les différentes polémiques qui entourent la console et le silence absolu de l'entreprise à ce propos, il semblerait plutôt que Microsoft méprise un peu ses consommateurs les plus prompts à acheter sa nouvelle console plutôt qu'à les encourager à l'acquérir.

 Ce que Phil Spencer semble ne pas avoir compris, c'est bel et bien que l'orgueil ne séduira ni vous, ni nous, ni moi, ni les joueurs... tout acquis et dominés que nous sommes. Et cela marche tout aussi bien pour Sony, qui espère faire de sa PlayStation 4 une tête des ventes avec un prix avoisinant les 500$.

 A trop prendre les joueurs pour des porte-monnaies ambulants, on en oublierait presque le respect un poil fondamental du joueur. Dommage.
Source : JVFR